A la recherche du temps passé

Tout ce que vous pouvez savoir sur l'histoire de la Bretagne et de son patrimoine. Une mine d'information également pour les randonneurs avec des tas de balades...Ce forum s'adresse est également un lien pour tous les passionnés de détection de loisir.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BAUD

Aller en bas 
AuteurMessage
goldmax35
Admin


Messages : 134
Date d'inscription : 13/05/2008
Age : 48
Localisation : Bretagne nord

MessageSujet: BAUD   Mar 27 Mai - 2:24

BAUD - 34 km au nord-est de Lorient



La Vénus de Quinipily.
Baud est un haut lieu des mystères bretons. A 3 km au sud-ouest du bourg, dans ce qui reste du château de Quinipily, se dresse sur un talus une statue en granit haute de 2 mètres, représentant une femme nue posant les mains sous sa poitrine et portant une curieuse étole qui lui descend jusque devant le sexe. "Elle vous semble d'une sensualité à la fois toute barbare et raffinée" (Flaubert - Par les champs et par les grèves.) Celle que l'on nomme Vénus eut un destin mouvementé. Elle trônait à l'origine sur les hauteurs de Castennec en Bieuzy où les femmes, qui la dénommaient Groach-er-Hoard, la "femme de garde", lui rendaient un culte de fertilité. Scandalisés, les jésuites firent jeter la statue dans le Blavet en 1661. Durant les mois qui suivirent, des pluies diluviennes gâchèrent les récoltes et les paysans craintifs repêchèrent l'idole qu'ils pensaient en colère. En 1670, l'évêque de Vannes la faisait rejeter à l'eau. Pierre de Lannion, seigneur de Quinipily, l'en retira pour l'installer dans le parc de son chanteau, aujourd'hui détruit, au-dessus d'une source dont l'eau s'écoule dans une cuve de granit. Les femmes en quête de maternité se baignaient dans la cuve et les jeunes gens impatients se livraient à proximité, à des "actes indécents".


Notre Dame de la Clarté.

Peu avant la sortie de Baud, en direction de Locminé, vous traversez le parking d'un garage et vous découvrez un décor du Moyen Age. Le sol est dallé de grosses pierres de granit et une fontaine adossée à un mur alimente par une rigole un beau lavoir couvert. Au-dessus de la source, sous un auvent sculpté, une statue de la Sainte Vierge, porte le nom de Notre Dame de la Clarté. On venait la visiter de plus de 200 kms à la ronde pour soigner les problèmes d'yeux. Le curé plaçait près de la statue une boule de verre ou une pierre ronde : "L'Oeil de la Vierge", que les malades s'appliquaient sur la paupière le temps d'une prière. Le culte tomba dans l'oubli après la seconde guerre mondiale; d'autant que la source était constamment polluée par les huiles de vidange que l'on y déversait... Jusqu'au jour où le garage ferma ses portes. L'eau retrouva sa limpidité et le granit son lichen. Peu après, une missionnaire en Inde, Sœur Marie-Pascale, revint au pays. Elle souffrait des yeux, voyant de plus en plus flou. Elle se rendit à la fontaine, plongea ses mains dans le bassin et lava ses yeux malades. Une semaine après, elle retournait en Inde :"J’ai beaucoup invoqué Notre-dame de la Clarté après mon retour. Et il s'est produit un phénomène que j'ose à peine qualifier de miraculeux et pourtant... Mes yeux sont devenus soudains moins douloureux, ma vue s'est éclaircie. En quelques jours, le mal est complètement passé". La nouvelle fut bientôt connue et les processions reprirent, comme jadis, le dimanche qui suit la Visitation (2 juillet).

Vénus de Quinipily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detection-bretagne.forumchti.com
 
BAUD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vitrine du seize au trente
» François LOLLICHON
» Second dépôt Keolis Rennes
» Axe Est-Ouest
» Histoire du réseau TIM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la recherche du temps passé :: Histoires de Bretagne :: Le Morbihan :: A-B-C-D-
Sauter vers: