A la recherche du temps passé

Tout ce que vous pouvez savoir sur l'histoire de la Bretagne et de son patrimoine. Une mine d'information également pour les randonneurs avec des tas de balades...Ce forum s'adresse est également un lien pour tous les passionnés de détection de loisir.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 DINAN

Aller en bas 
AuteurMessage
goldmax35
Admin


Messages : 134
Date d'inscription : 13/05/2008
Age : 48
Localisation : Bretagne nord

MessageSujet: DINAN   Jeu 5 Juin - 5:24

DINAN



Il semble que le nom de la ville provienne de la contraction de deux mots celtiques : "Dunos" et "Ahna". Son essor se fait au 9è siècle avec l'installation de moines sur les bords de Rance et surtout au 11è siècle avec la fondation d'un prieuré bénédictin. Du 14è jusqu'au début du 17è siècle, la ville sera à quatorze reprises le siège des Etats de Bretagne.


Artisanat et architecture.

Au Moyen-Age, Dinan est une petite ville ducale fortifiée. Les Etats de Bretagne y siègent en 1352. L'activité artisanale et commerçante de la cité est déjà ancienne mais elle n'est pas suffisante pour en faire une grande ville Bretonne.
Des ateliers de tisserands existent en 1236. Deux siècles plus tard, on compte 52 négociants qui forment, avec leurs hommes de lois et les officiers, une élite urbaine. Les bourgeois regroupés pour défendre leurs privilèges participent eux, à la construction des remparts, qui s'étale entre le 13è siècle et le 16è siècle.

Après le siège de la ville en 1480, le regain économique entraine l'institution de deux foires franches en 1510. La fabrication et le commerce de la toile se développent. Une confrérie, créée en 1598, se charge de vérifier la qualité des tissus : Bure de Dinan, rollets, berlingues et surtout grosses toiles d'emballage. L'envoi de ces produits se fait par la Rance.
Les artisans dinannais préparent également du fil à coudre qui est envoyé à Rennes où il est teinté et appreté. Ils se lancent également dans la fabrication de tissus plus nobles, mais cet essai se solde par un échec, les tapisseries à garance et à fleurs ne connaissant qu'un succès très éphémère. Leur production est donc stoppée très vite.

Le nom des rues ont gardé le souvenir de cette activité : La place des Merciers, la rue de la Tannerie, la rue de la Rouairie qui fait référence au travail du lin...

L'aménagement du béffroi, un donjon massif avec une toiture à pan coupé, témoigne quant à lui de la présence d'une institution municipale du 14è siècle. A l'intérieur se trouvent les salles de réunions de la commune et les archives.

La prospérité médiévale est attestée par les nombreuses maisons à pans de bois. La plus ancienne, Rue Haute-Voie, date du 14è siècle. Les autres sont, en partie, plus récentes et ont été reconstruites après le siège de la ville.

Les habitations du 15è siècle se caractérisent par des encorbellements importants agrémentés parfois de galandages. Leur décor est quasi inexistant. Une absence qui persiste au cours des deux siècles suivants.

On voit aussi apparaitre des habitations comportant un passage au rez-de-chaussée formant un porche qui permet de circuler à l'abri des intempéries. L'encorbellement est moindre dans ce dernier cas et comporte des entre-toises moulurées. Les piliers en bois du porche reposent, eux, sur une base de granit.

Au 17è siècle, l'encorbellement tend à disparaitre et laisse place à des façades droites pourvues de grandes fenêtres et rendant les maisons beaucoup plus claires. Les dernières constructions à pans de bois s'inspirent du travail des charpentiers de marine. Leur façade présente un alignement de petites fenêtres formant une vitrine qui rappelle l'arrière des navires corsaires. Saint Malo n'est pas loin.

Du Guesclin.
Connétable de France, il a marqué la cité dinannaise en la protégeant des Anglais lors du siège de 1357. Siège au cours duquel Bertrand Du Guesclin battra, en combat singulier, Thomas de Cantorbery, victoire qui fallut à la cité d'etre délivrée.

Beaucoup de choses donc à visiter à Dinan. Notons en plus :

Le chateau de la Duchesse Anne.
Edifié au 14è siècle, il s'agit en fait que d'un donjon, d'une porte (celle du guichet) et de la tour de Coetquen, le tout ayant été fortifié par le duc de Mercoeur au 16è siècle.. Le donjon abrite aujourd'hui le musée de Dinan. On peut voir sur plusieurs étages des documents, du mobilier, des objets, des peintures et sculptures sur l'histoire de la ville à travers les siècles.


Maison de la place Jerzuel qui fut autrefoisl'artère principale qui menait vers la haute ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detection-bretagne.forumchti.com
 
DINAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14/15 aout Dinan
» Entre la pointe de Dinan et la plage de Goulien (G.R. 34)
» Dinan
» BIbliothèque de Dinan
» Fête des remparts de Dinan (22) [FZ28]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la recherche du temps passé :: Histoires de Bretagne :: Les Cotes d'Armor :: La Rance à Dinan-
Sauter vers: